BMW 323i coupé E30

Sans conteste la E30 la plus propre et soignée que j’ai eue. Son proprio était mécanicien chez BMW. Il l’avait achetée neuve en 1983 avec toutes les options possibles (jantes et spoiler BBS, sièges Recaro, vitres électriques, toit ouvrant, …). Par la suite il fit monter une sono Pioneer complète avec ampli et chargeur CD planqué sous les sièges. Mais le plus sidérant c’est l’état de la caisse et le nombre de km : 90’000 km ! Quand je suis allé pour la voir et l’essayer, elle était sur un lift et j’ai pu l’examiner sous toutes les coutures : c’est bien simple, elle n’avait pas la moindre trace de rouille !!!

Comme elle était strictement d’origine, je me suis bien amusé à changer son look de papy. La première étape fut le rabaissement à -6cm, puis la suppression des sigles de la marque. J’avais trouvé un vieux rajout de spoiler Alpina Typ I et je l’ai fait refaire pour le poser, ce qui donnait une face avant plus bestiale. J’avais également installé des phares Angel Eyes style E39.

Mais je me suis plus éclaté à la 2ème version avec les optiques noirs et les pneus en série 45. Elle était encore plus proche du sol qu’avant. Le gros problème sur ces 323i c’était les freins, 3 coups de pédale un peu franc en descente et elle filait tout droit. Je lui ai donc collé 4 disques percés-rainurés afin de lui donner un peu plus de « mordant ».