BMW 325i Touring E30 (blanche)

Voici une perle rare dénichée en 2005 par l’intermédiaire d’un membre du club BMW dans lequel j’étais. Par perle rare, je veux dire : un break E30, propulsion, full options, moins de 100’000 km. Ce qui me fait tout de suite penser à ma 323i verte (scénario similaire quoique impossible à rivaliser sur l’état général).

C’était un modèle de couleur blanche, ma première peinture aussi claire, difficile pour l’entretien. Mais je trouvais le contraste avec les baguettes noires intéressant. Elle totalisait 96’000 km au compteur au moment de l’achat, la moitié moins que ma première Touring noire !

Au chapitre des options, il y avait des sièges M-Technic en cuir avec chauffage intégré, le tempomat, les vitres électriques, un volant et pommeau M-Technic et un système de Parc Distance Control Bosch. On pouvait noter l’absence du toit ouvrant, mais c’était la seule ombre au tableau.

Concernant les optiques, il fallait transformer tout ça en NOIR pour rendre l’aspect de la voiture « monochrome ». Donc phares HELLA et clignoteurs à l’avant et feux à l’arrière.

Depuis toujours, il n’y a qu’un seul modèle de jantes que j’affectionne tout particulièrement. Ce sont les BBS RS. Et elles vont sur presque toutes les voitures. J’ai pris mon temps pour trouver la bonne affaire : des exemplaires codifiés RS070 en 7×15″ au déport ET16. Le rabissement 60/40mm fonctionne à merveille sur la ligne des Touring

Et pour faire plaisir à mes oreilles, j’ai acquis un échappement Inox de marque HARTGE, flambant neuf, un régal pour laisser chanter le 6 cylindres en ligne !