BMW 325i Touring E30 (blanche)

Voilà donc la perle rare que j’ai dénichée par l’intermédiaire d’un membre du club BMW dans lequel j’étais. Par perle rare, je veux dire : un break E30, propulsion, full options, moins de 100’000 km. Ce qui me fait tout de suite penser à ma 323i verte (scénario similaire quoique impossible à rivaliser sur l’état général).

Il s’agit d’un modèle de couleur blanche (ma première peinture aussi claire, va falloir l’entretenir). Elle totalisait 96’000 km au compteur au moment de l’achat !

Au chapitre des options, il y a les sièges M-Technic en cuir avec chauffage intégré, le tempomat, les vitres électriques, un volant et pommeau M-Technic, un autoradio SONY et un système de Parc Distance Control Bosch. On pourrait noter l’absence du toit ouvrant, mais ça ne me gêne pas tant que ça :)

Mes premières modifications sont toujours les mêmes : un bon rabaissement et un jeu de jantes sympa font toute la différence. Concernant les baskets, ce sont des BBS d’origine de 318IS, elles ont la particularité d’être peintes en gris anthracite au milieu. En plus elles étaients dans un état de neuf « sorties d’usine ». J’ai changé la ptite lèvre pour un modèle IS plus bas.

En 2ème évolution, il fallait s’occuper des optiques. Et quoi de mieux que du NOIR pour faire ressortir le blanc de la carrosserie. Donc phares HELLA et clignoteurs à l’avant et feux à l’arrière. Des suites d’une fuite de salpètre dans un parking public, j’ai dû faire repeindre tout le toit et le capot. J’en ai bien sûr profité pour boucher le trou du sigle.

Comme cela faisait un moment que je n’avais plus eu de jantes spéciales, je me suis mis en tête de réparer des vieux modèles de RH en 16″ avec un bon gros déport. Elles ont été repeintes en noir pour coller au style « zèbre » :P

Dans la foulée, j’ai fait poser le spoiler Alpina à l’avant. Et on peut dire que ça lui faisait une gueule de « chasse-neige » !

Depuis toujours, il n’y a qu’un seul modèle de jantes que j’affectionne tout particulièrement. Ce sont les BBS RS. Et elles vont sur presque toutes les voitures. J’ai pris mon temps pour trouver la bonne affaire. Avec ces exemplaires codifiés RS070 en 7×15″ au déport ET16, je crois que j’ai ce qu’il me faut pour embellir ma Touring.

Les plus observateurs auront remarqué que le spoiler Alpina a été enlevé car il a été jugé trop contraignant pour le passage des gendarmes couchés (c’est simple, je touchais presque partout).

Et pour faire plaisir à mes oreilles, j’ai acquis un échappement Inox de marque HARTGE, flambant neuf.